La Ville d’Amos, en collaboration avec la Commission scolaire Harricana (CSH), permettra le camping urbain en certains endroits de la municipalité lors du Festival H2O en juillet.

Publicité
 
Dans une missive adressée au conseil des commissaires de la CSH, Amos a demandé l’autorisation de se servir de terrains appartenant à la commission scolaire afin de pouvoir héberger des visiteurs durant l’événement. Une expérience qui se fait déjà lors du festival de musique country alors que la municipalité autorise le camping sur un terrain aux abords du complexe sportif.

L’Harricana a finalement donné son aval dans le cadre d’un projet pilote qui sera effectif cet été. Les trois terrains qui seront ouverts au camping urbain seront le stationnement des autobus à la polyvalente de La Forêt, une partie du stationnement de l’école secondaire La Calypso et la portion de la 5e avenue Est entre les écoles St-Viateur et Sacré-Cœur.

Plus près de H2O

La proximité des sites convoités avec celui de l’agora naturelle, où se déroulent plusieurs activités du Festival, a été prise en compte dans le choix des terrains. Les campings seront évidemment temporaires et ne seront dotés d’aucun service d’eau ou d’égout. L’accès aux propriétaires de roulottes ou véhicules récréatifs sera permis du 13 au 17 juillet et les vignettes seront distribuées par la Maison du tourisme, dont le personnel effectuera également des tournées de contrôle.

Un aménagement minimal sera fait afin de permettre notamment aux campeurs de disposer de leurs déchets. L’accès aux sites sera gratuit. La Ville estime ainsi répondre à une demande, même si elle vient un peu en concurrence avec les autres campin

"Le projet répond à une demande des utilisateurs et des festivaliers qui souhaitent être davantage près des sites, de dire Bernard Blais, directeur du Service des loisirs, de la culture et du tourisme. Dans le fond, on se concurrence nous-mêmes (la Ville a son propre camping). Le conseil a choisi de permettre le camping urbain dans le cadre de ces événements-là. Ceux qui voudront plus de confort pourront se tourner vers les campings habituels".

Les résultats de cette première tentative permettront de voir si le projet pilote sera reconduit.