SAMEDI, DÉBUT DES SPECTACLES À PARTIR DE 20 h 00

Agora Naturelle

Vilain Pingouin est né à Montréal, dans la nouvelle mouvance du rock francophone du milieu des années 80, après quelques années de désaffection générale, partiellement due au 'blues post-référendaire'. Ayant eux-mêmes fait partie de divers ensembles s'exprimant dans la langue du rock international pendant quelques années, les membres de la première formation décident de pousser plus loin l'expérience francophone amorcée par Michel Vaillancourt et Rudy Caya au sein des Taches entre 1982 et 1986. Après seulement quelques mois d'existence, le nouveau groupe se présente au concours Rock-Envol au printemps 1987 puis s'illustre au premier Festival international de rock de Montréal (FIRM) et à L'Empire des futures stars, l'année suivante. En 1989, ils gravent un premier 45 tours "François"/"Te retourne pas" pour la jeune étiquette Audiogram à laquelle ils demeureront fidèles tout au long de leur carrière. Un premier album suit bientôt, d'où sortiront plusieurs succès dignes de mention: "Sous la pluie", "Marche seul", "Le train" et "Les belles années" apportent tous une brise rafraîchissante dont les sonorités rappellent parfois les nouvelles tendances country américaines ou certains courants musicaux des années 60. Fin 92, Vilain Pingouin propose un second album "Roche et roule" qui se veut plus éclectique, arborant des influences jazzy ("Festin de pingouins", "Le bleu du papier blanc"), cajun ("P'tite vie, p'tite misère") voire folkloriques ("Chu tu seul à soir" et l'instrumentale "Passe-moi le celt"!).Le groupe est alors pressenti pour faire partie d'une tournée provinciale en commandite intitulée Rock le lait qui connaît un accueil des plus délirant, en compagnie de France D'Amour et de Jean Leloup. Après plus de cinq ans de déplacements continuels, les membres décident de marquer un temps d'arrêt en 1995, question de se ressourcer et de mener à bien quelques projets personnels. Le chanteur Rudy en profite pour enregistrer un premier album en solo où il pousse encore plus loin les diverses sonorités abordées avec le groupe. Après plus de deux ans d'absence, l'activité commune reprend tranquillement au cours de l'année 1997 et le printemps 98 marque le retour sur disque de Vilain Pingouin avec "Y'é quelle heure" qui, malgré un effort de renouvellement, ne suscite pas l'intérêt attendu. Après plus de dix ans dans l'arène du rock 'made in Québec', les musiciens remettent en question leur existence. Ce n'est finalement qu'en 2003, après avoir repris goût à l'aventure de se produire en public, que le groupe décide d'enregistrer sa performance au Studio Juste pour rire, deux soirs consécutifs en septembre, pour en faire son premier album live. Les fans présents et par la suite ceux qui ont le loisir d'en entendre le résultat sont d'accord pour saluer dans "Jeux de mains" l'élément qui manquait à la formation: un témoignage de leur passage sur scène. La présence de quatre nouvelles chansons dont la troublante "Rien à perdre", le succès "Sortir trop tard" et le dénonciateur "Petit Napoléon" rappellent l'acuité des propos de Rudy et de ses acolytes tandis que la douzaine de relectures à haute énergie confirment le statut de véritable bête de scène du vénérable palmipède! Prix et mérites: 1998: Disque Or - pour l' album Roche et roule, 1993: Félix album rock de l' année - pour Roche et roule/ gagnant Le clip des clips et artiste video de l' année au Gala Musiqueplus, 1991: Félix Groupe de l' année/ Disque Or pour l' album Vilain Pingouin

 

 

 

 

 

©2019 H20 le festival • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager